A l’heure du choix de l’assurance du prêt, une fois que les garanties sont choisies, la question se pose de savoir s’il vaut mieux choisir un contrat d’assurance emprunteur en capital initial ou en capital res-tant dû.
Canal Crédits, courtier en crédits et en assurances, vous dit tout !

Qu’est-ce qu’un contrat en capital initial ?

Les banques ont longtemps proposé uniquement ce type de contrat.
C’est un contrat dans lequel le coût de l’assurance est calculé en fonction de l’âge de l’assuré, du montant du prêt au jour de l’adhésion. Bien entendu, la durée du prêt entre également dans les paramètres du coût.
Grâce à cette méthode de calcul, le client bénéficie d’une prime constante durant toute la durée du prêt.

Qu’est-ce qu’un contrat en capital restant dû ?

Avec ce type de contrat, le coût mensuel de l’assurance est modifié chaque année en fonction du ca-pital restant à rembourser à la banque qui diminue chaque année, et en tenant compte de l’âge de l’assuré, qui augmente chaque année (et là, ce n’est une surprise pour personne…).
Le tarif mensuel augmente au début du prêt, puis diminue ensuite.

Avantages et inconvénients

Avec un contrat en capital initial, le budget est maitrisé : la prime est la même chaque année.
Avec le contrat en capital restant dû, la majorité du coût de l’assurance est supporté pendant le pre-mier tiers de la durée du prêt.

Lequel choisir ?

La majorité des prêts immobiliers sont détenus pendant 8 à 10 ans : l’intérêt d’une assurance sur le capital restant dû peut, dans ces conditions, paraître limitée.
Canal Crédits vous propose un simulateur qui calcule le coût de l’assurance sur toute la durée du prêt, mais aussi sur les 8 premières années.
Ainsi, vous pourrez comparer en toute sérénité le coût de votre assurance, si vous conservez votre prêt pendant toute sa durée, ou pendant seulement 8 ans.